DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cisjordanie : le bébé palestinien brûlé vif a été enterré dans un climat de colère

En colère, des milliers de personnes ont participé ce vendredi aux funérailles du petit garçon palestinien d’un an et demi brûlé vif dans l’incendie

Vous lisez:

Cisjordanie : le bébé palestinien brûlé vif a été enterré dans un climat de colère

Taille du texte Aa Aa

En colère, des milliers de personnes ont participé ce vendredi aux funérailles du petit garçon palestinien d’un an et demi brûlé vif dans l’incendie de sa maison à Douma, en Cisjordanie. L’incendie a bien été allumé par des colons israéliens, ont confirmé la police et le gouvernement de l’Etat hébreu.

Point of view

C'est un crime de guerre et un crime contre l'humanité (Mahmoud Abbas)

“C’est un crime de guerre et un crime contre l’humanité, a déclaré le président palestinien Mahmoud Abbas. Nous ne nous tairons pas tant que la colonisation continuera. Tant que l’occupation se poursuivra, il y aura de tel crimes. Nous préparons un dossier sur ce crime et d’autre crimes que nous voulons porter devant la Cour pénale internationale et personne ne nous en empêchera.”

Les criminels ont inscrit le mot “Vengeance” en hébreu sur les murs de la maison incendiée dont tout l’intérieur a été carbonisé.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’est dit choqué par cette agression, comme l’a relayé son porte-parole.

“Israël condamne sans équivoque l’attaque brutale de ce matin, cette atrocité, a déclaré Mark Regev. C’est inacceptable. Nous l’avons officiellement définie comme un acte terroriste. Nous combattrons le terrorisme et nous vaincrons. Nous traduirons ceux qui ont perpétré cette atrocité devant la justice.”

Des milliers de Palestiniens ont manifesté leur colère dans plusieurs localités de Cisjordanie. A Hébron, les protestations ont dégénéré en affrontements avec les forces israéliennes, des manifestants jetant des pierres sur les soldats qui ont répliqué à coup de grenades lacrymogènes.