DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afghanistan : nombre record de victimes civiles


Afghanistan

Afghanistan : nombre record de victimes civiles

Près de 5 000 civils ont été tués ou blessés en Afghanistan pendant les six premiers mois de l’année. Un chiffre qui reste à des niveaux records, indique la mission de l’ONU, Unama qui a publié ce mercredi un rapport. Sur les 4 921 victimes recensées jusqu’au 30 juin, 1592 sont mortes, un chiffre en baisse par rapport au premier semestre 2014. Le nombre de blessés, 3 329, est en revanche en hausse. Le rapport révèle également que le nombre de femmes victimes des violences a augmenté de 23 % et celui des enfants de 13%

“La grande majorité des victimes civiles sont dues à des combats au sol, des engins explosifs de fabrication artisanale, des attentats-suicides, des assassinats ciblés”, a déclaré Danielle Bell de l’Unama.

Depuis la fin de la mission de combat de l’OTAN en décembre dernier, l’armée et la police afghanes sont seules pour faire face aux combattants islamistes. Les chiffres de l’ONU reflètent une propagation des combats à tout l’Afghanistan.

“Malheureusement, la situation sécuritaire empire, souligne ce résident à Kaboul. Et ces derniers jours la population s’inquiète sérieusement face à la détérioration de la sécurité dans le pays. “Nous demandons aux Taliban d’arrêter de combattre et de déposer les armes. Ils devraient rejoindre le gouvernement et œuvrer en faveur de la stabilité et de la sécurité dans le pays”.

Or, les talibans sont plongés dans une crise interne liée à la succession de leur chef historique, le mollah Omar. Un chef dont la mort, qui remonterait à 2013, n’a été révélée que la semaine dernière. Le remplacement du mollah Omar par Akhtar Mansour a été rejeté par la famille du défunt. Cette situation a entraîné le report sine die de pourparlers de paix entamés début juillet.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'État de Washington et la Californie toujours face aux incendies