DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Violents incidents lors du premier scrutin d'Haïti en plus de quatre ans


Haïti

Violents incidents lors du premier scrutin d'Haïti en plus de quatre ans

Hier se sont déroulées des législatives chaotiques auxquelles plus de 1 800 candidats se sont présentés pour 139 sièges parlementaires. Officiellement, chacun des candidats a le droit à un représentant dans les bureaux de vote, mais dans les faits, et en raison de la taille parfois exiguë des centres électoraux, impossible d’appliquer cette règle, ce qui a provoqué la colère de certains militants.

Le controversé président Michel Martelly était, lui aussi, sceptique. “J’espère que les législatives sont mieux organisées que la présidentielle”, a-t-il déclaré après avoir déposé son bulletin dans une urne de Port-au-Prince, la capitale.

Bureaux de vote incendiés ou saccagés, 26 centres ont dû fermer leurs portes prématurément en raison des violences. Et si les militants se pressent aux urnes, les électeurs de ce pays, le plus pauvre du continent américain, se font rare. La plupart d’entre eux ne croient plus en la classe politique.

Avec AFP et EFE

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : des centaines de Kurdes réclament l'arrêt des hostilités envers le PKK