DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Parlement irakien vote un paquet de réformes anticorruption


Irak

Le Parlement irakien vote un paquet de réformes anticorruption

Par un vote a mains levées et sans même qu’un débat n’ait lieu, le Parlement irakien a approuvé à l’unanimité les réformes anti-corruption proposées par le Premier ministre Haider al-Abadi.

Les réformes visent à réformer en profondeur le fonctionnement de l’Etat. Elles prévoient la suppression immédiate des postes des trois vice-Premier ministres et trois vice-présidents. L’ayatollah chiite al-Sistani dont l’autorité dépasse celle de la classe politique, avait appelé le Premier ministre à agir d’une main de fer contre la corruption.

“Nous avons entendu des promesses ces treize dernières années et toutes les promesses se sont avérées être des mensonges. On est habitué à leurs mensonges. Nous n’avons pas d‘électricité, ni de services”, déplore une irakienne.

“Ils ont prêté attention au peuple seulement quand ils ont vu des manifestations et senti que les gens se révoltaient contre eux. Nous voulons nous assurer que le changement est réel et que le paquet de réformes approuvé aujourd’hui sera appliqué et que ce n’est pas un simple vote, sans réels effets”, insiste un citoyen irakien.

Ces mesures ont pour but de répondre au mécontentement au sein de la population. Elle manifeste depuis plusieurs semaines contre la corruption généralisée de la classe politique, la mauvaise gouvernance et le délabrement des services publics. Les Irakiens se plaignent notamment des fréquentes coupures d‘électricité, dans un pays où les températures estivales peuvent dépasser les 50 degrés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Canicule dans l'Europe centrale et orientale