DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dismaland, parodie de Disneyland, ouvre ses portes en Angleterre

C’est un parc d’attractions, qui n’est “pas adapté aux jeunes enfants”, précise la page d’accueil du site consacré à Dismaland. Le projet a été préparé dans le plus grand secret par l’artiste de rue britannique Banksy à quelques kilomètres de Bristol, sa ville natale.

Dismaland (“pays de la confusion”) prend le contre-pied des parcs d’attractions Disney. Banksy et les artistes qu’il a invité à participer à son projet, détournent l’imagerie de Disney pour offrir une peinture au vitriol de notre société.

Dismaland: Banksy's theme park

Une sculpture montre la Belle au bois dormant dans son carrosse renversé, entourée des flash de paparazzi. Les visiteurs peuvent aussi jouer avec des embarcations de migrants télécommandées.

Le cynisme est le maître-mot de ce parc d’attractions d’un autre genre, construit sur le site d’une piscine désaffectée depuis quinze ans à Weston-Super-Mare, une localité du front de mer, à la population vieillissante.

Le parc, éphémère, ouvre ses portes au public ce samedi jusqu’au 27 septembre. L’entrée coûte la modique somme de trois livres sterling, l‘équivalent de 4,70 euros.

Les cinquante exposants sont originaires de 17 pays. Un concert y est organisé le 25 septembre, avec en tête d’affiche Massive Attack – célébrissime groupe de trip-hop originaire de Bristol – et Pussy Riot, le groupe de punk devenu icône de la contestation en Russie.

Le site internet mentionne les objets strictement interdits dans le parc : « les bombes de peinture, les marqueurs, les couteaux et les avocats de Disneyland ».

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les insolites : un ours plonge dans la piscine, des soldats ivres sont au volant, et une parodie de parc d'attraction ouvre ses portes