DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Village d'artistes à la Nouvelle-Orléans


le mag

Village d'artistes à la Nouvelle-Orléans

Préserver la musique à la Nouvelle Orléans… une ONG intitulée Habitat for Humanity a construit un village pour les musiciens, un village avec des loyers abordables dans l’un des quartiers de la ville.

Jim Pate se retrouve derrière cette idée qui consistait à faire revenir les musiciens dans une ville frappée par le cyclone Katrina il y a 10 ans. Mais à l’origine de tout ça se trouvent deux musiciens de la Nouvelle-Orléans : Harry Connick Jr. et Branford Marsalis.

Jim Pate : “Harry et Branford, et leur agent Ann Marie Wilkins m’ont contacté moins de deux mois après que les digues ont sauté. Et ils m’ont demandé ce qu’on pouvait faire pour faire revenir les musiciens ? Pour leur donner des maisons abordables parce qu‘à cause de la catastrophe, les loyers avaient beaucoup augmenté. Et nous avons voulu leur donner l’idée que la Nouvelle-Orléans était leur maison pour toute leur vie.”

En avril 2006 le village sortait de terre grâce à une armée de 40 000 volontaires. 72 logements ont pu être ainsi construits. Le loyer moyen est de 600 dollars en lieu et place des 1100 dollars généralement demandé à la Nouvelle-Orléans.

Près de 200 personnes vivent actuellement dans le village à l’instar de Helen Gillet une violoncelliste venue s’installer en Louisiane il y a 13 ans pour développer l’improvisation.

Helen Gillet : “Dès que nous nous sommes installés ici, j’ai pu me détendre suffisamment pour ne pas avoir à penser au prochain loyer et à l’endroit où j’allais devoir vivre au cours des 6 prochains mois ou de l’année. Et j’ai tout de suite pu faire un album.”

Le choix de la rédaction

Prochain article
Les orgues du cinéma muet

le mag

Les orgues du cinéma muet