Turquie : le principal parti pro-kurde met en garde contre les risques d'une guerre civile

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Turquie : le principal parti pro-kurde met en garde contre les risques d'une guerre civile

<p>Le principal parti pro-kurde met en garde contre les risques d’une guerre civile en Turquie.<br /> Le <span class="caps">HDP</span>, victime collatérale des affrontements meurtriers entre les rebelles kurdes du <span class="caps">PKK</span> et l’armée. Difficile dans ces conditions d’organiser des législatives le 1er novembre prochain dans le sud-est du pays. <em>“Je me demande comment des élections seront possibles à Cizre explique Selahattin Demirtaş, le coprésident du <span class="caps">HDP</span>. Si nous ne maintenons pas la stabilité et la paix, comment allons-nous organiser des élections et comment les gens vont aller voter ? Je parle d’une réalité ici.”</em></p> <p>La nuit dernière, des milliers de manifestants ont défilé dans les rues d’Ankara pour dénoncer “les terroristes” du <span class="caps">PKK</span>. Ils s’en sont pris aux locaux du <span class="caps">HDP</span> accusé par le gouvernement de soutenir les séparatistes kurdes. Pour le <span class="caps">HDP</span>, ces attaques sont orchestrés par l’Etat à des fins politiques.</p> <p>La situation est très tendue dans le sud-est de la Turquie. Depuis dimanche, 30 soldats turcs y ont été tués dans des embuscades tendues par le rebelles kurdes.</p>