DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole : Goldman Sachs n'exclut pas une chute du prix du baril à 20 $


économie

Pétrole : Goldman Sachs n'exclut pas une chute du prix du baril à 20 $

La baisse du prix du pétrole pourrait continuer jusqu‘à atteindre vingt dollars le baril. Les analystes de Goldman Sachs n’excluent en tout cas pas cette possibilité.

La banque d’affaires américaine explique que le marché du pétrole est encore plus excédentaire que prévu et que ce surplus devrait persister en 2016.

En cause : la poursuite de la croissance de la production de l’OPEP, le ralentissement de celle de la demande qui pourrait encore s’accentuer avec l’essoufflement de l’activité en Chine et son impact négatif sur les pays émergents.

Le marché a besoin que la production hors-Opep décline large en 2016. Le marché a besoin que la production hors-Opep décline largement en 2016. Un rapport de l’Agence internationale de l‘Énergie fait d’ailleurs état d’une baisse de l’offre américaine.

Mais globalement le surplus mondial ne se résorbe pas assez rapidement.

Les pays membres de l’OPEP, Arabie Saoudite en tête, ont produit sur l’année écoulée beaucoup plus de pétrole que le marché peut absorber, entraînant cette chute des cours.

Les cours, tombés pendant l‘été sous les 40 dollars le baril, hésitent depuis le début du mois autour de 45 dollars.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le franc suisse est au plus bas depuis la fin du cours plancher