DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'OTAN inquiète de la présence russe en Syrie


Syrie

L'OTAN inquiète de la présence russe en Syrie

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Deux avions-cargos russes ont atterri en grande pompe à l’aéroport de la ville côtière de Lattaquié samedi soir avec, officiellement à bord, 80 tonnes d’aide humanitaire offertes par la Fédération de Russie au peuple syrien.

Il y a trois jours, Moscou admettait que ses avions transportaient aussi des équipements militaires pour le régime d’Assad. Un soutien scruté par l’Alliance atlantique :

“Nous ne comprenons pas vraiment encore ce que la Russie est en train de faire en Syrie. Nous avons tout entendu, opérations humanitaires, opérations militaires… Au final, cela reste à voir. Nous observons tout cela avec inquiétude et ce qui nous préoccupe le plus, ce sont des opérations qui continueraient à soutenir le régime d’Assad”, a expliqué le commandant suprême de l’OTAN en Europe, le général américain Phillip Breedlove, qui s’exprimait depuis Istanbul, en Turquie.

Allié indéfectible, la Russie défend l’envoi de matériel militaire au régime d’Assad. Elle évoque le respect de contrats passés, mais elle rejette les accusations américaines sur un déploiement récent de matériel et de soldats près de Lattaquié, fief du régime.

Et cela, même si les forces d’Assad sont en difficulté. Les combats opposent désormais l’armée du régime, les rebelles, les Kurdes et les jihadistes sur un territoire morcelé.

La guerre en Syrie a été déclenchée par la répression sanglante de manifestations antigouvernementales pacifiques qui ont dégénéré en révolte armée. Depuis 2011, plus de 240 000 Syriens ont été tués, la moitié de la population est en fuite.

Avec Agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pologne : les partis présentent leurs programmes pour les élections d'octobre