DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réunion sous tension des 28 ministres de l'Intérieur sur la crise migratoire

La décision de l’Allemagne de réintroduire des contrôles aux frontières risque d’amplifier les tensions lors de la réunion extraordinaire, à

Vous lisez:

Réunion sous tension des 28 ministres de l'Intérieur sur la crise migratoire

Taille du texte Aa Aa

La décision de l’Allemagne de réintroduire des contrôles aux frontières risque d’amplifier les tensions lors de la réunion extraordinaire, à Bruxelles, des ministres de l’Intérieur. Les 28 doivent étudier la nouvelle proposition de la Commission européenne. L’institution veut rendre obligatoire la relocalisation de 120 000 demandeurs d’asile supplémentaires.

Répartition des réfugiés demandée aux États membres
 
 
Quelle sera la part de votre pays dans la relocalisation des 120 000 réfugiés ?
 

Ce nouveau plan, présenté la semaine dernière, portera l’effort total de l’Union européenne à 160 000 réfugiés. Ce dispositif permettra de venir en aide à trois États membres : la Hongrie, l’Italie et la Grèce.

Mais plusieurs pays d’Europe centrale ne cachent pas leur hostilité à ce projet. La Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie ne veulent pas d’une répartition obligatoire.

Afin de pousser les 28 à s’entendre, le président du Conseil européen est de nouveau monté au créneau. Sur twitter, Donald Tusk estime que sans signe de solidarité venu des ministres, il se dit prêt à organiser d’ici la fin du mois un sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement pour trouver une réponse commune à la crise des réfugiés.