DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Automobile : les SUV de luxe, vedettes du salon de Francfort 2015


monde

Automobile : les SUV de luxe, vedettes du salon de Francfort 2015

Les SUV ont le vent en poupe. Que ce soit en Europe, en Chine ou Amérique du Nord, la demande en Sport Utility Vehicule va en croissant. Sur le vieux continent, cette catégorie représentait en 2014 plus de 20% des ventes d’automobiles.

Pour les constructeurs, ces automobiles, typées loisir, constituent de plus en plus la pierre angulaire de leur gamme. Les marques automobiles espèrent capitaliser l’image des SUV sur les autres modèles de leur catalogue. Dans les allées de l’édition 2015 du salon de Francfort, qui va ouvrir au public samedi 19 septembre, cette tendance est encore plus patente, avec l’arrivée de nouvelles marques sur le marché des SUV. Et non des moindres : Jaguar et Bentley.

  • Fancfort 2015

    Bentley Bentayga

  • Fancfort 2015

    Jaguar F-Pace

  • Fancfort 2015

    VW tiguan 2

  • Fancfort 2015

    Concept Audi e-tron-quattro

Dans la catégories des SUV de luxe, voire d’ultraluxe, le Porsche Cayenne et le Range Rover croisaient le fer avec les production des trois constructeurs premium germaniques (Mercedes MLS, Audi Q7 et BMW X5 et X6). Mais un petit nouveau est sur le point de changer la donne. Avant même sa commercialisation, le Bentley Bentayga s’octroie la couronne, en devenant le SUV de tous les superlatifs : le plus cher, le plus rapide, le plus luxueux.

Son CV est en effet impressionnant : W12 biturbo de plus de 600 ch, 301 km/h et un “prix d’appel” aux alentours de 250 000 €. La firme britannique, propriété du groupe Volkswagen, fonde de grands espoirs sur son nouveau modèle.

Si en 2014 Bentley avait écoulé plus de 11 000 véhicules, la marque espère atteindre les 20 000 unités par an grâce au Bentayga. Ce dernier, pour atteindre cet objectif, sera par la suite décliné en version diesel – shocking ! – et hybride.

Vous trouvez le Bentayga pas assez exclusif ? Un petit tour par le catalogue des options vous permettra de trouver votre bonheur, comme cette montre Breitling à 150 000 £ :


La reine Elisabeth II aurait été conquise par la nouvelle Bentley :


Sur le même segment, quoiqu’un brin plus démocratique, un autre emblème du luxe à la britannique présente donc son interprétation du SUV. Jaguar, passé depuis 2008 sous pavillon indien depuis son rachat par le groupe Tata, dévoile ainsi son F-Pace à Francfort. Si le F-Pace est beaucoup moins “monstrueux” que le Bentayga, l’objectif affiché est le même, soit augmenter significativement la diffusion de la marque au félin. Les prix de cette nouvelle Jaguar, disponible en essence (V6 de 340 ou 380 ch) ou diesel (4 cylindres de 180 ch ou V6 de 300 ch) et deux ou quatre roues motrices, sont compris entre 42 740 et 88 000 €. Les premières livraisons interviendront au printemps 2016.


Ces nouveaux venus sur le marché des SUV devront bientôt composer avec l’arrivée d’autres marques exclusives. Si Maserati et Lamborghini finalisent leurs véhicules, Aston Martin et même Rolls Royce les rejoindront, à n’en pas douter, dans les prochains mois.


La catégorie des SUV englobe aussi bien des véhicules urbains grimés en véhicules baroudeurs (en adoptant des artifices tels qu’une garde au sol surélevée, des passages de roues et autres protections, tels le Renault Captur, Peugeot 3008), les crossovers (croisement entre différents types de voitures, comme un coupé et un 4x4, à l’image des BMW X6 ou Mercedes GLE coupé) ou encore de véritables véhicules de franchissement, tels que les 4x4 purs et durs.

Sur le marché européen, la sacro-sainte berline ne cesse depuis une une dizaine d’années de voir sa part de marché s’effriter au profit d’autres catégories de véhicules. Si en 2014, la berline représentait encore plus de 50% du marché, contre 80% en 1995, son hégémonie est de plus en plus contestée. Dans un premier temps, les berlines ont dû faire face à la concurrence des monospaces, ces véhicules familiaux, qui ont atteint un pic de pratiquement 20% de part de marché en 2005. Mais à partir de 2010, le SUV est devenu le plus redoutable adversaire de la berline, que les consommateurs jugent de plus en plus comme trop consensuelle. Depuis, cette catégorie ne cesse de progresser.

Prochain article

monde

COP21 : l’histoire à vitesse irrégulière du changement climatique