DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Speed : Vettel dépasse Senna


speed

Speed : Vettel dépasse Senna

Bruno Sousa : “Bonjour et bienvenue dans Speed. Ce week-end, tous les yeux étaient braqués sur le circuit de Marina Bay pour le Grand Prix de Formule 1 de Singapour. La course n’a pas été palpitante, et une fois de plus, l’homme parti en pole position s’est imposé. C’est la troisième victoire cette saison pour Sebastian Vettel”.

Et c’est la 42e de sa carrière, ce qui lui permet de dépasser Ayrton Senna sachant que seuls Michael Schumacher et Alain Prost ont remporté plus de Grands Prix que lui.

Dominateur lors des qualifications, Sebastian Vettel fait la course en tête de bout en bout. Il n’est même pas perturbé par les interventions de la voiture de sécurité : une première fois suite à un accrochage et une deuxième fois après l’irruption d’un homme sur la piste !

Lewis Hamilton est lui contraint à l’abandon pour la première fois de la saison à cause d’un problème mécanique. Le Britannique reste en tête du championnat du monde, mais voit son coéquipier chez Mercedes revenir à 41 points.

Nico Rosberg termine quatrième à Singapour derrière Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo et Kimi Räikkönen. Deux Ferrari sur le podium, cela n‘était plus arrivé depuis 45 Grands Prix…

  • Retour sur le “crashgate”

Bruno Sousa : “Le 28 septembre 2008, le circuit de Marina Bay, à Singapour, a accueilli la première course nocturne de l’histoire de la Formule 1. Mais cette course est restée dans les mémoires pour une raison complètement différente”.

La raison, la voici : le “crashgate” provoqué par l‘écurie Renault pour favoriser la victoire de Fernando Alonso. Seulement quinzième sur la grille de départ, l’Espagnol vient de rentrer aux stands pour changer de pneus quand son coéquipier Nelson Piquet Junior heurte un mur.

On est alors au treizième tour et tous les pilotes repassent par les stands sauf bien sûr Fernando Alonso qui prend les commandes de la course et ne les lâchera plus jusqu‘à la ligne d’arrivée.

On apprendra plus tard que le directeur de l‘écurie Flavio Briatore et l’ingénieur Pat Symonds avaient ordonné à Nelsinho Piquet de se “crasher” volontairement. Renault reconnaîtra les faits et Flavio Briatore sera radié à vie de la Formule 1…

Quant à Fernando Alonso, il sera blanchi par l’enquête menée par la Fédération internationale de l’automobile. Il ne savait rien de ce qui se tramait en coulisses.

Divorce entre Red Bull et Renault

Bruno Sousa : “Red Bull Racing a fait ses débuts en Formule 1 en 2005. Deux ans plus tard, l‘écurie a entamé un partenariat couronné de succès avec Renault. A la clé, quatre titres mondiaux consécutifs chez les pilotes et chez les constructeurs. Ces jours fastes sont désormais révolus, et Red Bull a perdu ses ailes…”

Ses ailes ou plutôt son motoriste ! Renault, lassé des critiques après chaque contre-performance, ne fournira plus l‘écurie autrichienne la saison prochaine. La firme dirigée par Carlos Ghosn envisage de revenir à part entière en Formule 1 en rachetant Lotus.

Red Bull s’est donc tourné vers Mercedes pour obtenir les moteurs les plus performants du plateau. Mais la marque de Stuttgart a répondu qu’il n’en était pas question.

Reste l’hypothèse Ferrari qui pourrait équiper à l’avenir les monoplaces de Daniel Ricciardo et de Daniil Kvyat. Une solution de transition en attendant que Volkswagen prenne le relais en 2018.

Si l’accord ne se conclut pas, l‘écurie Red Bull menace tout simplement de quitter la discipline sur laquelle elle a régné sans partage de 2010 à 2013.

Porsche s’adjuge les 6 Heures d’Austin

Bruno Sousa : “C’est tout pour aujourd’hui. Nous vous laissons avec les plus belles images des 6 Heures disputées sur le circuit des Amériques, à Austin, avec le deuxième succès d’affilée dans le championnat du monde d’endurance pour la Porsche de Timo Bernhard, Mark Webber et Brendon Hartley. Speed reviendra dimanche prochain.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

speed

Speed : triple couronne pour Sébastien Ogier