DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réfugiés : le transit via la Hongrie rendu encore plus difficile

Budapest achève la construction d'une clôture à sa frontière avec la Croatie, après avoir rendu étanche sa frontière avec la Serbie.

Vous lisez:

Réfugiés : le transit via la Hongrie rendu encore plus difficile

Taille du texte Aa Aa

Des réfugiés continuent d’arriver par milliers chaque jour en Serbie et en Croatie, avec l’intention de rejoindre l’Europe occidentale. Le froid qui s’installe dans cette région ne tarit pas ce flot d’exilés, ayant fui la Syrie ou l’Irak.

Depuis la mi-septembre, ce sont près de 100 000 personnes qui sont entrées en Croatie, d’après les chiffres du ministère croate de l’Intérieur qui précise que l’immense majorité de ces personnes ont déjà quitté le sol croate.

Le transit par la Hongrie devient désormais quasi-impossible en raison de la clôture érigée par Budapest. Cette barrière construite le long de la frontière croate est similaire à ce qui a été fait le long de la frontière serbe. La clôture sera bouclée ce dimanche.

Pour le ministre croate de l’Intérieur Zoran Milanovic, il faut penser les choses autrement. “Le problème, dit-il, doit être réglé au niveau de la Turquie et de la Grèce. C’est là qu’il faut déployer des moyens”.

Les quelques centaines de réfugiés qui ont pu entrer en Hongrie ces dernières semaines ont été acheminés en Autriche avant de rejoindre l’Allemagne.

Le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a prévenu que ces arrivées massives de réfugiés ne devraient pas s’arrêter de sitôt. D’après le HCR, 700.000 migrants auront traversé la Méditerranée cette année, et ils seront au moins aussi nombreux en 2016.

- avec agences