DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Air France : le DRH violemment pris à parti par des manifestants


économie

Air France : le DRH violemment pris à parti par des manifestants

La réunion du comité central d’entreprise d’Air France a été violemment interrompue ce matin.
Dans la matinée, la direction avait confirmé que son plan de restructuration menacerait 2900 postes. Une annonce qui a provoqué la colère de centaines de salariés.
Air France a fermement condamné les violences physiques et annoncé son intention de porter plainte. En effet, comme on peut le voir sur ces images, le directeur des Ressources humaines, Xavier Brosseta, a été très violemment pris à partie. Sa chemise a été déchirée et selon un délégué syndical, il a “manqué de se faire lyncher”. Le directeur d’Air France à Orly, Pierre Plissonier, a également fini torse nu.

Parmi les 2900 postes évoqués, sont menacés 300 pilotes, 900 hôtesses et stewards et 1.700 personnels au sol. Un plan qui fait suite à déjà 5500 suppressions de postes entre 2012 et 2014.

Le président d’Air France, Frédéric Gagey, a confirmé aux délégués du personne son intention de réduire l’activité sur le réseau long-courrier, actuellement déficitaire pour moitié.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

économie

TV connectée : Amazon va cesser de vendre l'Apple TV et le Chromecast