DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Violences à Air France : ''l'œuvre de voyous'' pour Manuel Valls


France

Violences à Air France : ''l'œuvre de voyous'' pour Manuel Valls

Les images n’ont pas fini de hanter la compagnie Air France. Le directeur des ressources humaines, torse nu, chemise arrachée, contraint de fuir, sous haute protection. Comme un autre cadre de l’entreprise, il a été violemment pris à partie lundi par des salariés en colère contre le plan de restructuration, qui menace près de 3.000 emplois et prévoit le retrait de quatorze avions d’ici 2017. Ces images surréalistes ont fait la une de la presse internationale : The Times, La Stampa, El Pais…

Le président français, François Hollande, a vivement dénoncé de tels comportements : “Cela compte le dialogue social et quand il est interrompu par des violences, par des contestations qui prennent des formes inacceptables, on voit ce que cela peut avoir comme conséquence sur l’image, sur l’attractivité de la France.”

Même fermeté affichée par Manuel Valls. Le Premier ministre s’est rendu ce mardi au siège de la compagnie, où il a pu rencontrer les victimes des agressions. Pour le chef du gouvernement, c’est toute la France qui est sous le choc. “Rien ne peut justifier de tels agissements qui sont l‘œuvre de voyous. Il faudra des sanctions lourdes à l‘égard de ceux qui se sont livrés à de tels actes.”

Plus de 5.000 postes ont été supprimés chez Air France entre 2012 et 2014. Les prochains départs devraient se faire d’abord sur la base du volontariat, mais pourraient mener ensuite à des licenciements secs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hôpital frappé "par erreur": MSF demande une enquête indépendante