DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : opération "Sophia" contre les passeurs en méditerranée


monde

Migrants : opération "Sophia" contre les passeurs en méditerranée

L’opération navale européenne contre les trafiquants d‘êtres humains en méditerranée passe à la vitesse supérieure. Dès aujourd’hui, ses navires peuvent arraisonner tout bateau suspect, le sommer de s’arrêter, le détourner de son trajet, le fouiller s’il y a soupçon et le saisir.

A ce jour, 16 Etats membres ont offert des ressources militaires pour participer à cette opération Eu Navfor Med rebaptisée pour l’occasion. Désormais, il faudra parler d’opération “Sophia”, du nom d’un bébé né sur un navire de secours allemand en août dernier.

Cette mission contre les réseaux de passeurs est pour l’instant limitée aux eaux internationales. Une quinzaine de suspects, arrêtés lors de la première phase, ont déjà été remis à la justice italienne, l’Italie ayant accepté de poursuivre tout suspect remis par un navire participant à l’opération.

Pour être encore plus efficace, l’Union européenne espère aussi à l’avenir obtenir un feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU et l’aval du gouvernement libyen pour opérer dans les eaux libyennes, à moins de 12 miles nautiques des côtes.

Près d’une centaine de corps ont été retrouvés sur les côtes libyennes ces derniers jours. 3 000 migrants environ seraient morts depuis le début de l’année en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Australie : le meurtrier d'un comptable était-il terroriste?