DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bélarus : présidentielle sans surprise, les opposants mettent en garde contre une levée des sanctions

Au pouvoir depuis 21 ans, Alexandre Loukachenko est assuré d‘être réélu pour un cinquième mandat ce dimanche. L’autoritaire chef de l‘État affronte

Vous lisez:

Bélarus : présidentielle sans surprise, les opposants mettent en garde contre une levée des sanctions

Taille du texte Aa Aa

Au pouvoir depuis 21 ans, Alexandre Loukachenko est assuré d‘être réélu pour un cinquième mandat ce dimanche. L’autoritaire chef de l‘État affronte trois candidats quasiment inconnus.

Si Loukachenko a multiplié les gestes d’apaisement depuis quelques mois, libérant notamment cet été les derniers prisonniers politiques, pour le nouveau prix Nobel de Littérature, la bélarusse Svetlana Alexievitch, les Européens ne doivent pas se faire d’illusion face à cette “dictature douce”. Il s’agit selon elle de manœuvres. “Comme le disait Staline, peu importe qui vote et pour qui vous votez. L’important, c’est qui compte les votes et c’est le cas ici. Il n’y a aucune surprise à attendre au Bélarus et comme en Russie cela va durer encore longtemps”.

Les Européens attendent de toute manière de voir comment se déroule le scrutin avant d’envisager ou non une levée des sanctions d’ici la fin du mois.

L’opposition démocratique, dont aucun poids lourd n’a pu se présenter a décidé de boycotter ce scrutin couru d’avance. Et hier, quelques 500 personnes ont manifesté dans les rues de Minsk en arborant des drapeaux européens et pour exiger le départ de Loukachenko.