DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ouverture du premier hotspot grec


Le bureau de Bruxelles

Ouverture du premier hotspot grec

La Grèce ouvre son premier centre d’enregistrement et d’identification des réfugiés sur l‘île de Lesbos. A cette occasion le Commissaire européen en charge de la Migration a fait le déplacement. A ses côtés, le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et responsable des questions migratoires se projette déjà vers la mise en œuvre de nouveaux hotspots sur d’autres îles comme à Kos, à Samos ou encore à Leros.
L’Union européenne présente ces centres d’accueil comme un rouage essentiel de sa réponse à la crise des réfugiés. Ces espaces doivent en effet permettre de traiter plus rapidement les dossiers.
Mais pour assurer la mise en route de ces hotspots la Grèce doit agir vite. Trop vite selon certains. Des questions restent encore en suspend sur les moyens mis à disposition pour loger, nourrir et habiller les réfugiés. Plus de 400 000 migrants ont rejoint la Grèce depuis le début de l’année.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Un sommet européen pour une nouvelle étape vers une politique migratoire commune