DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Redressement fiscal pour Fiat et Starbucks

Les entreprises Fiat et Starbucks doivent rembourser chacune entre 20 et 30 millions d’euros. Les deux sociétés sont accusées par la Commission

Vous lisez:

Redressement fiscal pour Fiat et Starbucks

Taille du texte Aa Aa

Les entreprises Fiat et Starbucks doivent rembourser chacune entre 20 et 30 millions d’euros. Les deux sociétés sont accusées par la Commission européenne d’avoir bénéficié d’avantages fiscaux illégaux, au Luxembourg pour le constructeur automobile italien, et aux Pays-Bas dans le cas de la chaîne de café américaine. Pour la Commissaire en charge de la Concurrence, Margrethe Vestager, l’objectif est de faire comprendre que toutes les sociétés doivent payer équitablement leurs taxes.
Cette décision est un signal envoyé aux États membres et aux multinationales. Trois autres enquêtes sont actuellement en cours. La Commission européenne s’intéresse en effet au cas d’Apple en Irlande, d’Amazon au Luxembourg et des abattements fiscaux dont bénéficient les entreprises étrangères en Belgique.