DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Une jeunesse allemande", plongée au coeur de la bande à Baader

Vous lisez:

"Une jeunesse allemande", plongée au coeur de la bande à Baader

Taille du texte Aa Aa

Cette semaine, dans “Cinema Box”, gros plan sur un film d’un genre nouveau : “Une jeunesse allemande” du réalisateur français Jean-Gabriel Périot. Il

Cette semaine, dans “Cinema Box”, gros plan sur un film d’un genre nouveau : “Une jeunesse allemande” du réalisateur français Jean-Gabriel Périot. Il s’agit d’un documentaire utilisant exclusivement des images d’archives qui retrace l’ascension et la chute de la Fraction Armée Rouge dans la génération de l’Allemagne d’après-guerre.

Après avoir remporté de nombreux prix pour ses courts métrages, Jean-Gabriel Périot signe ici son premier documentaire en format long. Entièrement dénué de commentaires, son montage magnifique embarque les spectateurs sans jamais leur imposer un point de vue.

En utilisant uniquement des archives d‘époque télé et radio, Périot offre un récit de la radicalisation de ce mouvement, à l’origine simple groupe d‘étudiants contestataires qui évolue vers le terrorisme d’extrême-gauche. Certaines images ont été tournées par les futurs terroristes eux-même.

Sans condamner ni sublimer leurs actions, le film rend compte du contexte politique et social de l‘époque et pose des questions sur la nature de la démocratie, qui font froid dans le dos.

“Une jeunesse allemande” est un film exigeant qui requiert de l’attention. Mais celle-ci est récompensée.