DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Home Guards", un regard hongrois sur le racisme et la manipulation

Vous lisez:

"Home Guards", un regard hongrois sur le racisme et la manipulation

Taille du texte Aa Aa

“Home Guards” est un film hongrois qui s’intéresse à l’itinéraire de deux frères désoeuvrés Sans travail ni perspectives, ils vont intégrer un groupe

“Home Guards” est un film hongrois qui s’intéresse à l’itinéraire de deux frères désoeuvrés Sans travail ni perspectives, ils vont intégrer un groupe paramilitaire, sous l‘égide d’un chef de la police. L’histoire se déroule dans une petite ville où s’exprime un sentiment xénophobe à l‘égard des Roms.

“Au départ, c’est une sorte de curiosité psychologique qui m’a amenée là vers ce film, explique la réalisatrice Krisztina Goda. Avec le personnage du chef de la police, qui, au début, est adorable, charismatique, qui peut être une idole pour les garçons, comme un père, je voulais montrer comment tout cela peut se transformer en quelque chose de totalement différent.”

“Entre le début et la fin du film, nos personnages évoluent beaucoup. A la fin du film, on s’est rasé la tête, on a plus de limites, on a plus d’ennemis, on fait ce qu’on veut et on se fiche de ce que les autres pensent”, précise l’acteur Viktor Klem, qui interprète un des jeunes garçons.

Euronews avait suivi le tournage de ce long-métrage qui a coûté 2.2 millions d’euros et est considéré comme un film à gros budget en Hongrie.

Librement adapté d’un roman de Laszlo Bernát Czető, Home Guards est sorti le 22 octobre en Hongrie.