DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Parlement cherche les responsabilités dans le scandale Volkswagen


Le bureau de Bruxelles

Le Parlement cherche les responsabilités dans le scandale Volkswagen

Le Parlement européen souhaite la mise en œuvre d’une enquête approfondie après le scandale des moteurs truqués par Volkswagen.
Les députés se demandent pourquoi ce sont les États-Unis qui ont découvert en septembre dernier cette affaire et non pas les autorités européennes. Or selon le Financial Times la Commission était au courant de cette escroquerie dès 2013. Antonio Tajani, alors Commissaire chargé de l’Industrie, reconnaît que l’institution avait depuis plusieurs années des indications sur ce type de fraude. Mais l’actuel député européen souligne que c’est « aux États membres d’appliquer les normes », et renvoie donc la responsabilité vers les services de contrôle nationaux.
Pour certains parlementaires l’important est maintenant de savoir où se situe les responsabilités. L’eurodéputé écologiste, Bas Eickhout, veut ainsi « une enquête approfondie sur le rôle de la Commission et des États membres pour savoir pourquoi ces informations n’ont pas fait l’objet d’une enquête. »
Le Parlement demande aussi à la Commission européenne la mise en place le plus tôt possible de nouveaux examens pour pouvoir tester les émissions polluantes en situation réelle et pas uniquement en laboratoire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Le Kosovo en route vers l'adhésion à l'Union