DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La jeunesse en première ligne à la minute de silence à la Sorbonne

“Solidarité”, “valeurs”, des mots que l’on a souvent retrouvé dans la bouche des étudiants présents à la Sorbonne ce lundi matin. Voici les

Vous lisez:

La jeunesse en première ligne à la minute de silence à la Sorbonne

Taille du texte Aa Aa

“Solidarité”, “valeurs”, des mots que l’on a souvent retrouvé dans la bouche des étudiants présents à la Sorbonne ce lundi matin. Voici les témoignages de deux d’entre eux :

“Je suis étudiante à la Sorbonne, déclare Jéna. Il y a des étudiants de la Sorbonne qui sont décédés. Parce que je suis française et parce que j’aime mon pays. J’ai été très touchée par ce qu’il s’est passé. C‘était une façon pour moi de comprendre ce qu’il s’est passé et partager en même temps la souffrance et de mettre une lueur d’espoir dans tout ça”.

“Je pense, dit Thomas, qu’il est important de se rassembler tous ensemble autour de valeurs qui restent malgré tout communes. A la fois partager ce moment et se rassembler, je pense que c’est très important, de communier tout simplement, maintenant, pour pouvoir avancer”.

Fabien Farge, à l’université de la Sorbonne : “A l’image de toute la France, les étudiants et les enseignants de la Sorbonne ont observé une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Paris. François Hollande, le président de la République française, avait tenu à être présent pour envoyer un message à la jeunesse, celui de la détermination à lutter contre le terrorisme. Un message très fort donc à cette “génération Bataclan”.