DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Français, Russes, Turcs et Américains plus soudés que jamais contre Etat islamique


Syrie

Français, Russes, Turcs et Américains plus soudés que jamais contre Etat islamique

L’aviation française participe aux frappes aériennes en Irak depuis un an. Paris a rejoint la coalition internationale en Syrie en octobre, mais depuis, les chasseurs français n’avaient mené que cinq frappes sur ce pays.
Les attentats du vendredi 13 ont tout changé. La France a intensifié ses raids contre le fief de Daech à Raqqa et lundi, devant le congrès des parlementaires réuni à Versailles, le président français, François Hollande a fait appel à une alliance contre Daesh d’une nouvelle nature :

Il faut un rassemblement de tous ceux qui peuvent réellement lutter contre cette armée térroriste dans le cadre d’une grande et unique coalition. C’est dans cet esprit que je rencontrerai dans les prochains jours le président Obama et le président Poutine pour unir nos forces.

Unir nos forces, même avec la Russie, malgré les divergences sur le destin du régime de Damas.
Quatre jours après les attentats de Paris, et suite à une conversation au téléphone avec François Hollande, le président russe Vladimir Poutine donnait des ordres à ses militaires pour se coordonner avec les Français, dont le porte-avion Charles de Gaulle est attendu en Méditerranée orientale dans les jours qui viennent.

Très bientôt, un groupe de la marine française mené par un porte-avion arrivera sur les lieux des opérations. Vous devez établir un contact direct avec les Français et travailler avec eux comme avec des alliés.

Depuis fin septembre, la Russie mène sa propre campagne de bombardements en soutien du président syrien Bachar al Assad.

Mais depuis la confirmation hier que c’est bien une bombe qui a provoqué le crash du charter russe dans le Sinaï le 31 octobre, Moscou a encore revu sa stratégie. Le président Poutine s’est montré ferme envers les terroristes de Daech :

Nous devons agir sans délai et connaître tous les responsables par leur nom. Nous allons les chercher partout où ils peuvent se cacher, nous les trouverons partout dans le monde et nous les punirons.

La Turquie a aussi renforcé son combat contre Etat islamique. Depuis juillet, ses chasseurs ont commencé à bombarder le groupe en Syrie ainsi que les bases du PKK en Irak. Ankara a également ouvert ses bases aux avions de la coalition menée par les Etats-Unis. Turcs et Américains ont annoncé ce mercredi 18 novembre qu’ils allaient, ensemble, intensifier leurs opérations sur la centaine de kilomètres de la frontière turco-syrienne, entre Azaz et Jarablus, encore sous contrôle de Daesh.

Et les Britanniques pourraient les rejoindre…

Je crois fermement que nous devons agir contre Etat islamique en Syrie“ déclarait hier le Permier ministre David Cameron aux députés britanniques.

Il veut les convaincre de ne plus limiter les frappes britanniques contre Etat islamique à l’Irak. Il l’avait déjà réclamé sans succès mi-2013, mais les attentats de Paris n’avaient pas encore eu lieu…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Assaut à Saint-Denis : deux terroristes tués et sept personnes interpellées