DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole : l'OPEP divisée sur fond de chute des cours


économie

Pétrole : l'OPEP divisée sur fond de chute des cours

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Sur fond de chute des cours du brut, l’OPEP doit se prononcer sur le niveau de sa production ce vendredi à Vienne, à l’occasion de sa réunion semestrielle.

Parmi ses douze membres, c’est le plus grand d’entre eux, l’Arabie saoudite, qui donne le ton. Riyadh n’exclut pas de réduire sa production, si l’Iran et des pays non-OPEP comme la Russie et les Etats-Unis font de même. “ Nous allons montrer que nous sommes prêts à coopérer et à travailler avec quiconque recherche la stabilité des prix, “ a assuré le ministre saoudien du pétrole, Ali al-Naimi.

Mais l’Iran se montrait sceptique. “ Je suis réaliste,” a relativisé le ministre iranien du pétrole Bijan Zangeneh, “ je ne pense pas que les membres du cartel soient prêts à réduire leur production. “ Téhéran se réserve en effet le droit de relever sa production d’un million de barils par jour dès la levée des sanctions internationales.

Jusqu‘à présent, la stratégie saoudienne a consisté à inonder le marché pour faire baisser les prix et contrer ses concurrents américain et russe, qui produisent à des coûts plus élevés.

Pour notre envoyée spéciale, Daleen Hassan, “si la plupart des analystes s’attendent à ce que l’OPEP maintienne son niveau actuel de production, les débats se poursuivent entre les membres du cartel. Certains, comme le Venezuela ou l’Algérie, font pression pour une réduction. La question est : ces débats déboucheront-ils sur un résultat satisfaisant pour tous et qui permettrait d’enrayer la chute des cours.”

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

économie

La BCE muscle son action mais déçoit les marchés