DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un otage russe exécuté par l'Etat islamique


monde

Un otage russe exécuté par l'Etat islamique

Il s’agirait de la première vidéo présentant l’exécution d’un otage russe.

Elle s’intitule “vous allez être déçus et humiliés, vous les Russes”, et présente un énième scénario macabre d’exécution d’otage.
Il s’agit cette fois d’un citoyen russe, Magomed Khasiev, âgé de 23 ans.

Sur l’image diffusée par la chaîne publique américaine NBC, le jeune homme apparaît à genoux, tête baissée, et vêtu d’une tenue d’orange. Derrière lui, sur un rivage, se tient son bourreau, couteau en main.
Il s’exprime en russe, sans accent, et défie Vladimir Poutine, promettant une revanche suite à l’intervention militaire russe en Syrie le 30 septembre, et affirme que les frappes russes n’ont pas eu “d’autres effets que de tuer de pacifiques musulmans”.

Dans la vidéo, le captif Magomed Khasiev explique quant à lui être un citoyen russe ayant grandi en République tchétchène. Il affirme avoir été recruté par le Service fédéral de sécurité (FSB), principal successeur du KGB soviétique, pour infiltrer Daech. Il ajoute avoir rallié l’organisation djihadiste en juillet 2014.

Le quotidien britannique The Telegraph reprend certains éléments biographiques de Magomed Khasiev, nouvelle victime de l’Etat islamique, citant des informations publiées dans des médias russes.

Né à Tcheliabinsk dans les montagnes de l’Oural, il est devenu orphelin à l‘âge de 9 ans et a été adopté par une famille tchétchène. Il aurait été recruté par le FSB après avoir été arrêté pour trafic de drogue.

Le président de la République de Tchétchénie Ramzan Kadyrov a quant à lui confirmé l’identité de Magomed Khasiev sur son site officiel, rapporte Russia Today. Promettant de venger la mort de son compatriote, il explique par ailleurs ne pas croire à la version de l’espion travaillant pour les services secrets russes.

Près de 2000 citoyens russes combattent dans les rangs de l’organisation djihadiste en Irak et en Syrie, selon les chiffres des services antiterroristes russes. Les experts évaluent eux ce nombre à près de 5000, composé en majorité de Tchétchènes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les insolites : des tortues à l'abri des accidents ferroviaires, des mariées très en jambes et une visite au musée sans selfies