DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Régionales en France : tractations sur la stratégie pour contrer le FN au second tour

Le Front national a viré en tête au premier tour des élections régionales. Les socialistes et les Républicains étudient les solutions pour tenter de faire barrage au FN au second tour. Mais les

Vous lisez:

Régionales en France : tractations sur la stratégie pour contrer le FN au second tour

Taille du texte Aa Aa

Election après élection, le Front national (FN) ne cesse de gagner du terrain en France. Après les départementales et les européennes, c’est lors des régionales que le parti de Marine Le Pen s’est distingué.
A l’issue du 1er tour, ce dimanche, le FN est arrivé en tête dans 6 des 13 régions.
Le score est particulièrement élevé dans la région Nord-Pas de Calais-Picardie, et dans en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

>>> Voir les résultats sur le site du ministère de l’Intérieur.

Dans ces deux régions, le parti socialiste et ses alliés ont décidé de se désister au second tour au profit des candidats de droite, pour tenter de faire barrage au Front national.
Dans les autres régions, les négociations sont en cours dans les états-majors.

En tout cas, ce lundi, la présidente du Front national se délecte de cette situation.

Nous représentons (…) en ce lendemain de premier tour, un véritable souffle de liberté, d’indépendance, de droiture, de conviction que nous ne monnayons pas à la différence de nos adversaires. Nous allons donc continuer, lors de ce second tour, à convaincre.

Désaveu pour les socialistes et les Républicains

Ces derniers jours, la popularité du président socialiste François Hollande avait grimpé. Mais cela ne s’est pas traduit dans les urnes.
Au niveau national, le parti socialiste n’est que la troisième force politique loin derrière le Front national et le parti Les Républicains.

Ce scrutin est aussi, dans une moindre mesure, un désaveu pour le parti de Nicolas Sarkozy, qui espérait beaucoup mieux. Des dissensions se font entendre au sein du bloc de centre-droit sur l’attitude à adopter au second tour pour contrer le FN.

Mobiliser les abstentionnistes

D’ici à la fin de la semaine, les différents candidats vont tenter de convaincre les indécis et notamment mobiliser ceux qui ne sont pas aller aux urnes ce dimanche. Le taux d’abstention s‘élève à près de 50%.