DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un mini world lyonnais recrée la fête des lumières


le mag

Un mini world lyonnais recrée la fête des lumières

Un monde miniature et parfait, ça se passe à Lyon avec un mini world. Le site n’est pas encore ouvert (c’est prévu pour l‘été prochain) mais en attendant, les organisateurs ont ouvert les portes du lieu. Ils veulent d’une part célébrer à leur manière une fête des lumières annulée cette année. D’autre part les fonds collectés seront entièrement remis à deux associations
celle des des Victimes du terrorisme, mais aussi l’association Rêve qui permet à des enfants malades de réaliser leur rêve.

“Comme la fête de la lumière a été un peu modifiée cette année, reconnaît une jeune maman, on s’est dit que c‘était intéressant de la fêter de cette maniere.

Une start up lyonnaise Théoriz qui devait participer à la Fête des Lumières a proposé ses services à ce mini monde en créant des illuminations à la taille de ce monde de lilliputiens. Jonathan Richer : “Au final c’est exactement les mêmes moyens si ce n’est les projecteurs qui sont de plus faible puissance. Mais sinon, c’est exactement les mêmes workflows les mêmes techniques de travail, tout est pareil.
On a utilisé la technique du videomapping qui consiste à projeter de l’image sur une forme. Là, on a eu la centrale nucléaire avec les deux cheminées, le château en allant rajouter de l’image, sur les petites fenêtres, les petites colonnades et la piste de ski qui est une peu plus grande.”

Richard Richarté est le créateur de ce mini monde :
“Mini World Lyon est un centre de loisir qui est centré sur la miniature dans lequel on a reproduit des paysages entier à une toute petite échelle. Les personnages font 2 cm. Et on a reproduit des paysages, des villes des montagnes, des campagnes avec toute une vie autonome, des trains qui tournent des voitures qui avancent, qui sont intelligentes, qui s’arrêtent au feu, qui mettent leurs clignotants. Et on a essayé de recréer de la magie, des décors tellement précis que les gens aient envie de rétrécir et de rentrer dedans.”

Tout est 87 fois plus petit que le monde réel. Et les détails comptent, c’est même le plus important de ces mondes, ici se sont cachés 300 singes.

Jean-Marc Harthé, directeur des mondes miniatures
responsables de l‘équipe de réalisation des miniatures : “Nous avons à peu près 350 m2 de surface décorée avec entre 60 et 80 trains qui circulent en permanence. On a peu près 50 à 200 véhicules routiers qui vont tourner en permanence. Vous allez avoir à peu près 40 000 LEDs sur le réseau, qui vont s‘éclairer, clignoter, qui vont donner vie à tout ça.

Mon préféré, raisonnablement, c’est la montagne enneigée, c’est vraiment l’endroit le plus féerique, là on a vraiment notre âme d’enfant qui revient, tout le monde ne peut être que époustoufflé devant cet espace.”

Mini World Lyon sera ouvert pendant quelques jours juste avant Noël.

Le choix de la rédaction

Prochain article
De l'art pour les sans-abris

le mag

De l'art pour les sans-abris