DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie sommée de retirer ses troupes déployées en Irak, refus d'Ankara

Manifestation anti-turque à Bagdad. Le Premier ministre turc répète que ses soldats servent à former les combattants engagés dans la lutte anti-terroriste.

Vous lisez:

La Turquie sommée de retirer ses troupes déployées en Irak, refus d'Ankara

Taille du texte Aa Aa

La situation est toujours tendue entre l’Irak et la Turquie. Bagdad dénonce le déploiement de soldats turcs dans le nord de son territoire.
Le gouvernement turc a affirmé ce mardi avoir suspendu l’envoi des troupes, mais n’envisage pas pour autant de retirer ses hommes déjà sur place.

Cette présence militaire est très mal perçue par certains Irakiens. Des manifestants se sont ainsi rassemblés ce mardi devant l’ambassade turque à Bagdad.

Le gouvernement turc a déployé des troupes d’occupation sur notre sol, affirme cet Irakien. Et si ces troupes ne sont pas retirées, alors nous allons engager un boycott des produits turcs. Et nous allons suspendre nos relations politiques et commerciales avec la Turquie.“ * Hussain Habib, manifestant*

Des soldats turcs sont déployés dans la région de Mossoul dans le nord de l’Irak. Ankara affirme que ses troupes servent à protéger les conseillers militaires turcs qui entraînent des peshmergas engagés contre le groupe Etat islamique. Ahmet Davutoğlu, Premier ministre turc, l’a rappelé ce mardi.

M. Barzani (le président de la région autonome du Kurdistan irakien, NDLR) a indiqué que les peshmergas, entraînés par des soldats turcs, ont repris la ville de Sinjar. Les combattants dans la nord de l’Irak, qu’ils soient kurdes, turkmènes ou arabes, sont entraînés par nos soldats. C’est le gouverneur de Mossoul qui nous l’a demandé. Et le ministre irakien de l’Intérieur est au courant.Ahmet Davutoğlu

La Turquie assure que l’envoi de militaires ces derniers jours constitue une rotation des effectifs et non le préalable à une opération militaire en Irak.

Pour autant, à Bagdad, les autorités en appellent à l’OTAN et à l’ONU pour faire pression sur la Turquie, afin qu’elle retire ses troupes.

- avec agences