DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Ce contenu n'est pas accessible dans votre zone géographique", bientôt du passé?


Le bureau de Bruxelles

"Ce contenu n'est pas accessible dans votre zone géographique", bientôt du passé?

Consulter son compte Netflix ou Spotify quand on voyage en Europe, c’est parfois très compliqué. Car certains contenus audiovisuels sont accessibles uniquement depuis le pays de résidence. La Commission européenne veut mettre fin à ces barrières géographiques dès 2017 avec un règlement sur la portabilité des contenus numériques.

“Le citoyen qui utilise les services numériques et l‘économie en général seront gagnants”, assure Günther Oettinger, commissaire européen à l’Economie numérique. “Dans le climat de concurrence qui nous oppose aux américains et aux asiatiques, nos industries seront plus compétitives et vont pouvoir préserver et créer de l’emploi en Europe”.

L’idée est de permettre aux abonnés qui voyagent “temporairement” dans un autre pays d’avoir accès à leurs services. Mais le texte ne précise pas la durée maximale du voyage. Et ce n’est pas la seule critique.

“La proposition sur la portabilité ne résout qu’un seul problème: les abonnés aux services de streaming, comme Netflix, pourront continuer à consommer ces produits en vacances. C’est bien mais ça ne résout pas le problème des européens qui n’ont tout simplement pas ce type d’offres dans leur pays, alors qu’ils voudraient y avoir accès”, regrette Julia Reda, euro-députée allemande du parti des Pirates.

La proposition concerne également les jeux et livres électroniques. Mais les fournisseurs de contenus, qui ont conclu des accords parfois exclusifs avec chaque Etat membre, craignent de perdre de l’argent.

“La législation européenne sur le droit d’auteur date des années 90, alors que la technologie numérique existait à peine”, indique Günther Oettinger. “Il faut s’adapter à cette nouvelle ère, il faut créer un cadre commun au niveau européen”.

La Commission a pour ambition de créer un marché unique du numérique. Cette proposition sur la portabilité des contenus numériques doit encore être discutée au Parlement européen et parmi les 28 Etats membres avant d’entrer en vigueur.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

L'Italie retarde la prolongation des sanctions contre la Russie