DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Identification du troisième kamikaze du Bataclan


France

Identification du troisième kamikaze du Bataclan

Les enquêteurs ont mis un nom et un visage sur le troisième kamikaze qui a semé la mort au Bataclan à Paris. Selon une source judiciaire, il s’agirait de Foued Mohamed Aggad, un Strasbourgeois de 23 ans qui était parti en Syrie fin 2013. Son identité aurait été établie en fin de semaine dernière grâce à la comparaison de son ADN avec ceux de certains membres de sa famille.

Selon certains médias, la mère de ce jihadiste originaire du quartier de la Meinau aurait reçu un sms en provenance de Syrie au lendemain des attaques, lui annonçeant que son fils était mort “en martyr” à Paris.

Les deux autres assaillants du Bataclan, dont l’attaque s’est soldée par la mort de 90 personnes, avaient eux été identifiés rapidement. Omar Ismaïl Mostefaï, un Français de 29 ans né dans l’Essonne, et Samy Amimour, 28 ans, originaire de Seine-Saint-Denis, s‘étaient également rendus en Syrie.

Près d’un mois après les attentats, trois des 8 kamikazes restent à identifier : deux du Stade de France, et celui soupçonné d’avoir fait partie du commando des terrasses, qui s’est fait sauter le 18 novembre dans l’appartement de Saint-Denis.

Deux hommes sont également toujours activement recherchés : Salah Abdeslam suspecté d’avoir pris en charge la logistique des attentats et Mohamed Abrini filmé en compagnie du premier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : l'espoir d'une paix durable à Homs