Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Platini reste sur le banc de touche

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz  avec AFP
Platini reste sur le banc de touche

<p>Malgré la mauvaise nouvelle, Platini reste confiant et compte prouver son innocence. C’est ce qu’a dit son avocat après l’annonce du <span class="caps">TAS</span>, le Tribunal arbitral du sport de Lausanne. </p> <p>Le <span class="caps">TAS</span> a décidé de maintenir la suspension de Michel Platini 25 jours, jusqu’au 5 janvier 2016, pour toutes ses activités liées au football. Le Tribunal n’est donc pas allé dans le sens de la <span class="caps">FIFA</span> qui réclamait 45 jours. Mais la suspension qui frappe Platini, explique Matthieu Reeb, le secrétaire général du <span class="caps">TAS</span>, le prive de ses fonctions de président de l’<span class="caps">UEFA</span> et pourrait gèler sa candidature à la présidence de la <span class="caps">FIFA</span>, dont le scrutin est prévu le 26 février à Zurich.</p> La justice interne de la <span class="caps">FIFA</span> avait supendu Platini le 8 octobre, elle lui reproche d’avoir reçu 1,8 million d’euros en 2011 de la part de Joseph Blatter, président aujourd’hui démissionnaire de la Fifa et également suspendu, pour un travail de conseiller achevé en 2002. Dans l’immédiat, Platini ne pourra pas présider demain soir le tirage au sort de l’Euro-2016 à Paris.