DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

2015 marquée par un nombre record de réfugiés, selon les Nations unies

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a publié vendredi des chiffres préoccupants, à l’occasion de la Journée internationale

Vous lisez:

2015 marquée par un nombre record de réfugiés, selon les Nations unies

Taille du texte Aa Aa

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a publié vendredi des chiffres préoccupants, à l’occasion de la Journée internationale des migrants. Ils révèlent une hausse spectaculaire du nombre de réfugiés, personnes déplacées et demandeurs d’asile. L’Europe est notamment concernée avec l’afflux, depuis le début de l’année, de réfugiés arrivant en Grèce par bateau. Plus de la moitié viennent de Syrie.

“L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime que le cap du million de personnes se réfugiant en Europe sera franchi cette année, explique son porte-parole, Joel Millman. C’est presque cinq fois le niveau de l’an dernier. Il faut aussi insister sur le point suivant : la mort est souvent au bout de la route de l’exil pour ces migrants. Particulièrement pour ceux qui traversent la Méditerranée orientale, où nous avons jusqu’ici cette année dénombré 760 décès.”

Vendredi, la Grèce a transporté 1 654 migrants depuis son île de Lesbos jusqu’au continent, alors que des milliers de réfugiés continuent d’arriver sur ses côtes, en dépit des mauvaises conditions météo et d’une mer agitée. “Nous arrivons de Syrie, raconte un homme venu de Homs. Oui, nous avons très peur de la fermeture des frontières entre les pays européens. Oui bien sûr, nous craignons l’hiver.” “Je n’ai pas d’argent, poursuit un Afghan. Je suis inquiet car je ne sais pas où je vais aller avec ma famille. Dans mon pays, il y a la guerre et il n’y a pas de travail. “

L’Europe vit sa plus grave crise migratoire depuis la Seconde guerre mondiale. La Journée internationale des migrants vise en particulier à sensibiliser l’opinion publique à l’apport de ces réfugiés dans les domaines économique, mais aussi culturel et social…