Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'armée irakienne repousse Daesh de Ramadi

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
L'armée irakienne repousse Daesh de Ramadi

<p>Le groupe Etat islamique perd du terrain à Ramadi, en Irak. L’armée irakienne annonce en effet qu’elle contrôle plusieurs parties de cette ville, chef-lieu de la grande province d’Al-Anbar, frontalière de la Syrie. Ramadi, à seulement 100 km de Bagdad, avait été conquise en mai par Daesh. L’armée avait repris il y a 10 jours un quartier-clé avec le soutien de frappes aériennes de la coalition conduite par les Etats-Unis.</p> <p>250 à 300 jihadistes seraient encore terrés dans la ville. </p> <p>Pendant six mois les jihadistes ont administré Ramadi. De nombreux documents sont aujourd’hui étudiés, examinés, pour mieux comprendre le fonctionnement du groupe. </p> <p>Un groupe qui a encore des ressources : Daesh a lancé des attaques contre les peshmergas, les combattants kurdes, près de <a href="http://fr.sputniknews.com/international/20151218/1020370152/irak-daech-attaque-kurdes.html">Mossoul</a> et dans d’autres localités entre Ninive et Erbil. Mossoul est le principal bastion de l’Etat islamique en Irak.</p>