DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sanctions russes pour contrer l'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE


Russie

Sanctions russes pour contrer l'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE

A moins de 15 jours de l’entrée en vigueur de l’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne, la Russie a adopté ce lundi de nouvelles sanctions contre Kiev. Cela consiste en un embargo sur les produits alimentaires. L’annonce en a été faite par le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.
Cette mesure s’appliquait déjà aux pays occidentaux. Elle s’appliquera donc, aussi à l’Ukraine, à compter du 1er janvier.

La Russie ne cesse de répéter que l’accord de libre-échange entre Kiev et Bruxelles risque d’inonder son marché de produits européens si elle ne prend pas des mesures de protection commerciale, ce que réfute la Commission européenne.

Plus largement, pour Moscou, cet embargo alimentaire est une réponse aux sanctions économiques prises par les Occidentaux qui dénoncent l’implication de la Russie dans le conflit dans l’est de l’Ukraine.
D’ailleurs, les sanctions européennes contre Moscou ont été prolongées ce lundi de 6 mois (voir ici)

A Kiev, on refuse de se laisser intimider par le voisin russe.

L’Ukraine ne doit pas être considérée comme étant sous la tutelle de Moscou, de la Russie ou de n’importe quelle autre puissance régionale“, déclare ainsi Svitlana Zalishchuk, députée de la majorité présidentielle, qui souligne que le rapprochement avec l’Union européenne relève d’une décision de souveraineté nationale.

L’accord d’association entre Kiev et Bruxelles a été signé en 2014, au terme de plusieurs années de négociations (voir ici”:http://fr.euronews.com/2014/06/26/l-ukraine-signe-l-accord-d-association-avec-l-ue/). La Russie a été associée à ces négociations.

“Cette idée (d’associer la Russie aux discussions entre l’Ukraine et l’UE) émanait de Bruxelles et visait à apaiser les relations avec Moscou”, rappelle Sergio Cantone, correspondant d’euronews à Kiev. “Mais, ajoute-t-il, cet accord d’association entre l’UE et l’Ukraine constitue, pour Moscou, une menace majeure pour ses intérêts commerciaux et politiques.”

- avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Colis suspect dans un avion d'Air France : un policier à la retraite placé en garde à vue