DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Départs en série dans les médias publics polonais après une loi de mise sous contrôle


Pologne

Départs en série dans les médias publics polonais après une loi de mise sous contrôle

Plusieurs directeurs de chaînes de la télévision publique polonaise ont présenté leur démission ce samedi. Ces départs interviennent juste après l’adoption par les deux chambres du Parlement d’une loi qui soumet les médias au contrôle du parti Droit et Justice au pouvoir. Les chaînes publiques dénoncent une dérive autoritaire.

“La nouvelle loi sur les médias représente une vraie menace contre la liberté d’expression en Pologne. J’en suis convaincu à la fois comme directeur d’une radio polonaise et comme journaliste” estime Kamil Dabrowa, directeur d’une radio publique polonaise.

D’après la loi, c’est le ministre du Trésor qui aura désormais compétence pour nommer et révoquer les patrons de l’audiovisuel public. Le parti conservateur lui, défend cette loi.

Procédure européenne

“Nous voulons reconstruire les médias publics en Pologne pour renforcer ses structures, son financement, ses ressources humaines et surtout pour les rendre au peuple polonais.”

La Commissaire européen au numérique, l’Allemand Günther Oettinger, a menacé Varsovie d’enclencher une procédure inédite pour violation des valeurs fondamentales de l’UE.

Le 19 décembre dernier, les Polonais s‘étaient mobilisés par milliers dans plusieurs villes du pays pour dénoncer la dérive du pouvoir en place depuis novembre. Ils étaient notamment 20 000 sur une grande place de Varsovie à adresser un carton rouge au gouvernement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Exécution du cheikh chiite Nimr al-Nimr : manifestations anti-saoudiennes