DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran sous-entend que Riyad a organisé la mise à sac de son ambassade à Téhéran

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Téhéran pour fustiger contre l’exécution par l’Arabie Saoudite de l’imam chiite Nimr

Vous lisez:

L'Iran sous-entend que Riyad a organisé la mise à sac de son ambassade à Téhéran

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Téhéran pour fustiger contre l’exécution par l’Arabie Saoudite de l’imam chiite Nimr al-Nimr. Son exécution, début janvier, a provoqué des mouvements de colère, la mise à sac de l’ambassade saoudienne et la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays.

L’ayatollah Emami Kashani dénonce aujourd’hui un complot saoudien.

“Un groupe dirigeait en sous-main l’attaque contre l’ambassade saoudienne” a-t-il assuré durant la prière du vendredi. “Ce sont les ennemis eux-mêmes, ils voulaient qu’on nous reproche l’attaque, ensuite, ils ont levé les mains en l’air et rompu les relations diplomatiques. Ils utilisent l’ignorance des gens. L’attaque de l’ambassade saoudienne a été condamnée, ceux qui l’ont perpétré sont des criminels. Le gouvernement, l’appareil judiciaire et le Parlement ont insisté pour condamner cette attaque.”

L’Iran accuse l’Arabie Saoudite d’avoir orchestré le bombardement, ce jeudi, de son ambassade au Yémen. Riyad dément, mais dans la capitale iranienne, les manifestants sont convaincus.

“La réaction de l’Arabie Saoudite vis-à-vis de l’Iran est contre-productive” assure ainsi un manifestant. “Bombarder l’ambassade iranienne au Yémen ou dans tout autre pays est contre-productif, c’est un signe de faiblesse. Le royaume saoudien est en mauvaise posture, il tombe en morceaux du fait même de l’oppression qui y est imposée.”

Pour le correspondant d’Euronews à Téhéran, Javad Montazeri, la spirale des tensions entre les deux pays pourrait dégénérer : “L’attaque des avions saoudien sur l’ambassade d’Iran au Yémen et les manifestations de masse contre l’Arabie Saoudite témoignent des tensions persistantes entre ces deux puissances, des tensions qui pourraient les faire basculer des guerres par procuration à un affrontement direct.”