DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angela Merkel fragilisée par les agressions de Cologne

Le chef de la police de Cologne, Wolfgang Albers a été démis de ses fonctions à la suite de la vague d’agressions qui ont visé des femmes en plein

Vous lisez:

Angela Merkel fragilisée par les agressions de Cologne

Taille du texte Aa Aa

Le chef de la police de Cologne, Wolfgang Albers a été démis de ses fonctions à la suite de la vague d’agressions qui ont visé des femmes en plein centre ville la nuit du 31 décembre.

Les suspects interpellés sont en majorité des demandeurs d’asile et le scandale fragilise la chancelière Angela Merkel qui songe maintenant à durcir les procédures d’expulsions.

“Il y a plusieurs aspects” a-t-elle expliqué vendredi. L’une des questions est de savoir si notre législation est suffisante ou si nous devons y apporter des modifications. Je crois que des modifications doivent avoir lieu. La coalition et les ministères de l’Intérieur et de la Justice réfléchissent à ce qui peut être amélioré.”

Actuellement, en Allemagne, seule une condamnation d’au moins trois ans de prison permet, sous certaines conditions, d’expulser un demandeur d’asile.

Alors que l’Allemagne enregistre plus d’un million de demandes d’asile en 2015, le gouvernement craint que les agressions de Cologne ne provoquent la défiance de l’opinion publique.