Tsai Ing-wen, présidente pro-indépendance à la tête de Taïwan

Access to the comments Discussion
Par Christelle Petrongari  avec AFP, Reuters
Tsai Ing-wen, présidente pro-indépendance à la tête de Taïwan

<p>Une femme à la tête de Taïwan, c’est une première. <a href="http://www.franceculture.fr/emission-le-portrait-du-jour-tsai-ing-wen-candidate-du-parti-d-opposition-a-taiwan-2016-01-15"><strong>Tsai Ing-wen</strong></a> remporte la présidentielle, une victoire écrasante avec près de 60% des suffrages pour la candidate de l’opposition. </p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="en"><p lang="fr" dir="ltr">La candidate de l'opposition remporte la présidentielle à Taïwan <a href="https://t.co/p7dn8mqYKh">https://t.co/p7dn8mqYKh</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/mvM2XaA8pM">pic.twitter.com/mvM2XaA8pM</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/688337470711148546">January 16, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Une victoire qui sonne la fin des années de rapprochements avec Pékin, mais pas question de briser le statu quo actuel malgré la défaite historique du Kuomintang, le parti au pouvoir qui ne recueille que 30% des votes. Le <span class="caps">KMT</span> a rapidement reconnu sa défaite samedi soir. <em>“Je suis désolé… Nous avons perdu. Nous n’avons pas travaillé assez dur et nous avons déçu les attentes des électeurs”</em>, a déclaré <a href="http://french.rti.org.tw/news/?recordId=40272"><strong>Eric Chu</strong></a>, au siège du Kuomintang. Eric Chu a annoncé sa démission comme chef du parti dans la foulée, s’inclinant profondément en signe de contrition devant les sympathisants en plein désarroi du <span class="caps">KMT</span>. </p> <p>L’ancienne universitaire de 59 ans prend soin de ne pas froisser la Chine qui continue de juger Taïwan comme une province rebelle qui doit être reconquise.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="en"><p lang="en" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/China?src=hash">#China</a> Taiwan Elections: Opposition Leader Tsai Ing-Wen Heads Toward Victory As Ruling <span class="caps">KMT</span> Conced… <a href="https://t.co/ne0XHoJvev">https://t.co/ne0XHoJvev</a> via <a href="https://twitter.com/IBTimes"><code>IBTimes</a></p>&mdash; Meet China (</code>MeetChina) <a href="https://twitter.com/MeetChina/status/688341049270386688">January 16, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Il s’agit aussi de tranquilliser les Etats-Unis, principal allié de Taipei, qui craignent pour la stabilité de la région.<br /> Un consensus tacite conclu en 1992 entre Pékin et Taipei veut qu’il n’y ait qu’“une seule Chine” et laisse à chaque partie le loisir d’interpréter cela comme elle l’entend.</p>