DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Donald Trump persona non grata au Royaume-Uni ? Peu probable.


Royaume-Uni

Donald Trump persona non grata au Royaume-Uni ? Peu probable.

Pas de visa pour Donald Trump. Voilà ce que souhaitent plus de 500 000 Britanniques qui ont signé une pétition qui réclame d’interdire de séjour au Royaume-Uni le candidat républicain américain.

Face au succès de la pétition, le Parlement a été obligé d’ouvrir un débat. Mais un débat sans vote.
La demande populaire a donc peu de chances d’aboutir.

“Il n’y a aucune raison de ne pas admirer l’Amérique”, explique le parlementaire travailliste Paul Flynn. “Nous admirons son histoire, sa contribution à la démocratie au fil des siècles. Mais on peut désapprouver certains de ses citoyens. Je ne veux pas aider Donald Trump d’aucune manière et je pense que c’est l’avis de presque tous les parlementaires. En l’interdisant d’entrer sur notre territoire, nous ferions grandir sa stature auprès de ses militants.”

A l’origine de cette pétition, une déclaration de Donald Trump. Le candidat à l’investiture républicaine avait annoncé qu’il s’opposait “temporairement” à l’entrée des musulmans aux Etats-Unis. Le Premier ministre britannique David Cameron avait qualifié ses propos de “faux” et “stupides”.

Seul le ministre de l’Intérieur britannique aurait le pouvoir de rendre Donald Trump persona non grata au Royaume-Uni.
Il n’a pas l’intention de le faire.

A noter qu’une autre pétition a été lancée pour que Donald Trump ne soit pas interdit de territoire britannique. Elle a obtenu pour le moment plus de 10 fois moins de signatures.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Etats-Unis : le scandale de l'eau contaminée au plomb