DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Carnaval de Venise : derrière le masque des artisans

Vous lisez:

Carnaval de Venise : derrière le masque des artisans

Taille du texte Aa Aa

Armés de leurs appareils photos et perches à selfie, les touristes de Venise ont déserté les rues et canaux. A moins qu’ils ne soient déguisés. Le

Armés de leurs appareils photos et perches à selfie, les touristes de Venise ont déserté les rues et canaux. A moins qu’ils ne soient déguisés.

Point of view

Le masque est dans la personne qui le porte.

Le carnaval de la Cité des Doges fait partie de son histoire. Cette année, il rend hommage aux artisans qui travaillent chaque année pour faire de cet événement une célébration de la Venise éternelle.

Accessoire indispensable de tout carnavalier : le masque.
Monsieur Dall’Osto en crée depuis 35 ans. Et pour lui, porter un masque, eh bien, c’est beaucoup plus compliqué que de cacher son identité…

“Le masque est dans la personne qui le porte, dans sa capacité à regarder au fond d’elle-même”, confie l’artisan. “Le carnaval procure cette chance, ce moment pendant lequel il est permis d’aller à la recherche de cette créativité qui nous permet d’aller regarder à l’intérieur de nous-mêmes pour aller y chercher nos masques intérieurs”.

Dans cet atelier, ce sont des costumes qui sont confectionnés sur mesure pour les carnavaliers. Ce que les clients préfèrent, ce sont les habits traditionnels de la Renaissance et du XVIIIème siècle.

“Il faut presque un mois de travail pour créer un costume”, explique Francesco Briggi. “Si à la dernière minute quelqu’un arrive au carnaval pour 10 jours, il est impossible de lui faire quoi que ce soit. Nous avons des clients habituels, des carnavaliers fidèles qui se mettent à penser au prochain carnaval dès la fin du carnaval. On se rencontre alors dès cette année pour parler de ce qu’ils souhaitent pour l’année d’après”.

Un costume peut ainsi coûter des milliers d’euros à un carnavalier aux goûts précis et délicats. Mais le carnaval de Venise est aussi une fête populaire
Si vous voulez y participer, vous avez jusqu’au 9 février prochain.
A condition de louer un masque et un costume acceptable…