DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Banque du Japon teste les taux négatifs


économie

La Banque du Japon teste les taux négatifs

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La Banque du Japon fait le pari des taux négatifs pour relancer le crédit. Son gouverneur, Haruhiko Kuroda, a créé la surprise ce vendredi, lui qui le mois dernier se déclarait hostile à l’idée de faire payer les banques qui placent leurs liquidités dans ses coffres. Il emboîte ainsi le pas à la Banque centrale européenne, qui teste les taux négatifs depuis juin 2014.

“ Pour ce qui est des taux d’intérêt, la Banque du Japon a décidé d’appliquer un taux de dépôt négatif de – 0,1 %. Et si nécessaire à l’avenir, nous l’abaisserons davantage,” a prévenu Haruhiko Kuroda.

La banque du Japon se bat en vain depuis près de 20 ans contre la déflation qui, en dissuadant la consommation et l’investissement,gangrène la troisième économie mondiale. Selon les statistiques publiées ce vendredi, l’inflation était quasi nulle en décembre, les dépenses des ménages et la production industrielle ont encore chuté.

“ Le plus grand risque, a ajouté Haruhiko Kuroda, ce serait une nouvelle dépression dans le sillage de la Chine et des pays émergents, dont l‘évolution est incertaine. Ce type d’incertitude entretient l’instabilité des places financières à travers le monde.”

Le comité de politique monétaire a par ailleurs maintenu à l’identique son programme d’assouplissement quantitatif. Ses rachats d’actifs s‘élèvent à 80.000 milliards de yens par an, soit environ 600 milliards d’euros.

Les décisions de la Banque du Japon ont fait rebondir l’indice Nikkei de 2,8 % à Tokyo, lui qui a connu ce mois-ci son pire début d’année depuis 1949.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Bruxelles déclare la guerre à l'évasion fiscale des multinationales