DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Corée du Nord pourrait avancer à dimanche le lancement d'un satellite qui inquiète


Corée du Nord

La Corée du Nord pourrait avancer à dimanche le lancement d'un satellite qui inquiète

La Corée du Nord pourrait avancer à dimanche 7 février le lancement d’un satellite dont elle assure qu’il a un objectif purement scientifique. Elle avait notifié son projet à l’Organisation des Nations unies (ONU) en le présentant comme visant à l’observation terrestre. Il était censé se dérouler entre le 8 et le 25 février. Mais la communauté internationale,
y compris la Chine, pourtant indéfectible allié de la Corée du Nord, craint qu’il n’entre dans le cadre d’un programme de développement de missiles balistiques intercontinentaux capables d’atteindre les Etats-Unis.

En première ligne des pays menacés, la Corée du Sud a dépêché un destroyer pour repérer le lancement de la fusée et a prévenu son voisin qu’il “paierait le prix fort” s’il met ses plans à exécution. Il est toutefois peu probable qu’un tel avertissement s’avère dissuasif pour le régime nord-coréen. De même que la présence de militaires américains sur la zone tampon démilitarisée (DMZ) entre les deux Corées. Le ministre japonais de la Défense a, de son côté, donné l’ordre d’abattre tout missile menaçant le territoire de son pays.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'UE rappelle la Turquie à son devoir d'accueillir les réfugiés syriens