DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le procès de deux dirigeants d'Uber s'ouvre en France


entreprises

Le procès de deux dirigeants d'Uber s'ouvre en France

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le procès de deux dirigeants français de la compagnie américaine Uber s’est ouvert aujourd’hui à Paris. Le directeur général d’Uber France, Thibaud Simphal et l’ancien directeur pour l’Europe de l’Ouest sont poursuivis pour l’application UberPOP – suspendue en France depuis juillet dernier – qui met en relation des clients avec des particuliers qui se livrent au transport routier de personnes à titre onéreux

“Ce qui nous intéresse, c’est le capital d’Uber qui aujourd’hui pèse plus que General Motors. Ces gens-là, ils doivent payer à la République française, pour qu’on puisse maintenir notre système économique et social. C’est ça le plus important. Nous, on est pas contre les chauffeurs. On est contre ces plateformes américaines qui ne respectent pas la loi en France”, affirme Ahmed Senbel, président de la fédération nationale des chauffeurs de taxi indépendants.

Un article du code des transports validé en septembre interdit de fait l’application UberPOP. La compagnie a cependant continué d’employer des chauffeurs non-titulaires de la carte professionnelle, payant les amendes infligées aux conducteurs.

Suite à la récente mobilisation des taxis, la police a multiplié les contrôles.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

A Budapest, on peut désormais payer le taxi en bitcoins