DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Remonter le fleuve Yangtse à contre-courant


cinema

Remonter le fleuve Yangtse à contre-courant

En partenariat avec

Le tournage de “A contre-courant” est terminé depuis déjà quatre ans. Après deux ans de montage, l‘équipe présente le film à la Berlinale. Il raconte l’histoire d’un jeune capitaine sur un cargo, qui remonte le fleuve Yang-Tse. Le film se veut comme un poème dédié au plus long fleuve chinois. Il mélange des éléments du réel et de l’imaginaire.

Le précédent film de Yang Chao avait été primé à Cannes en 2004.

“D’abord il y a une grande tradition classique de la poésie chinoise. Et une succession de poètes chinois, de la dynastie Tang, des dynasties suivantes et jusqu‘à nos jours ont eu des manières différentes de décrire le fleuve Yang-Tse. J’ai le sentiment d’avoir poursuivi cette poésie sous la forme du cinéma”, explique le réalisateur.

“Faire un bébé toute seule”, c’est le thème de la comédie romantique de Rebecca Miller. “Maggie a un plan” raconte l’histoire d’une trentenaire new-yorkaise qui veut absolument avoir un enfant, mais elle n’est jamais eu de relation de plus de six mois.

Julianne Moore a un lien particulier avec l’Allemagne, un pays où son père, soldat américain, a été stationné plusieures années.

“Bonjour, j’adore Berlin. Quel festival fantastique ! J’adore l’Allemagne. J’ai habité à Francfort quand j‘étais adolescente et c’est pour ça que je parle un peu allemand”, a-t-elle déclaré sur le tapis rouge dans la langue de Goethe.

“Elle est un maître, elle est tout. C’est l’une des meilleures actrices que je n’ai jamais vu travailler et elle a une telle maîtrise absolue et en même temps, elle n’a peur de rien”, affirme Greta Gerwig à propos de Julianne Moore avec qui elle partage l’affiche.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Lettres d'Angola