Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Qui achète le plus d'armes dans le monde ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Qui achète le plus d'armes dans le monde ?

<p>Le marché mondial de l’armement a augmenté de 14 % au cours des quatre dernières années, selon <a href="http://www.sipri.org/">l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm</a> (<span class="caps">SIPRI</span> ).</p> <p>Les chiffres détaillés de ce marché révèlent une tendance générale à la hausse depuis 2002 (voir graphique, en bas).</p> <h4>Le rôle de l’Arabie Saoudite</h4> <p>L’Arabie Saoudite, <a href="http://www.euronews.com/2016/02/17/yemen-struggles-to-see-way-out-of-war/">engagée dans une vaste offensive au Yémen</a> et <a href="http://www.bbc.com/news/world-middle-east-34479929">qui fournirait des armes aux rebelles en Syrie</a>, est le deuxième importateur mondial depuis quatre ans.</p> <p>Sa part dans les importations mondiales d’armes – y compris des missiles, des avions de guerre, des sous-marins et des systèmes de défense aérienne – a augmenté de 2,1 % (2006-2010) à 7 % (2011-2015).</p> <p>Ensemble, les États-Unis et le Royaume-Uni ont fourni plus des trois quarts des armes achetées par l’Arabie Saoudite.</p> <p>Cela a suscité une controverse à la fois à <a href="http://www.npr.org/sections/parallels/2015/12/08/458959437/human-rights-groups-criticize-u-s-arms-sale-to-saudi-arabia">Washington</a>, et à <a href="http://www.euronews.com/2015/12/17/britain-under-fire-over-arms-sales-to-saudi-arabia/">Londres</a>, sur fond d’accusations <a href="http://www.euronews.com/2015/12/22/saudi-led-strikes-in-yemen-criticised-by-the-un-for-hitting-civilian-areas/">contre des bombes qui ont visé des civils</a>.</p> <p>En Irak, en lutte contre l’organisation de l’Etat islamique, les importations ont augmenté de 83% sur la même période.</p> <p>Selon <span class="caps">SIPRI</span>, la tendance générale de la région est à la baisse, car le régime de Bachar al-Assad n’est plus en mesure d’acheter des armements majeurs.</p> <script id="infogram_0_top_ten_arms_importers7" title="Top ten arms importers" src="//e.infogr.am/js/embed.js?lc1" type="text/javascript"></script> <h4>Et l’Asie?</h4> <p>L’Inde a été le plus gros importateur d’armes, tandis que la Chine, le Pakistan, le Vietnam et la Corée du Sud font tous partie du top dix.</p> <p>La région de l’Asie et de l’Océanie représentent 46 % des importations mondiales, contre 25 % pour le Moyen-Orient.</p> <p><span class="caps">SIPRI</span> explique la place de l’Inde par le fait que le pays ne produit plus ses propres armes, contrairement à son rival chinois, qui importe moins. </p> <p>L’Inde est le seul importateur dans le top dix mondial : les Etats-Unis et la Russie font partie de ses trois plus grands fournisseurs.</p> <p>Les importations du Vietnam ont augmenté de 699 % entre 2006 et 2015, une tendance expliquée notamment par ses revendications territoriales dans la mer de Chine du Sud.</p> <script id="infogram_0_arms_transfers_over_the_last_50_years49" title="Arms transfers over the last 50 years" src="//e.infogr.am/js/embed.js?YlE" type="text/javascript"></script> <h4>L’Europe en crise, quelle crise?</h4> <p>En Europe, les importations d’armes ont diminué au cours des quatre dernières années, passant de près d’un cinquième du marché mondial entre 2006 et 2010, à 11% depuis 2011.</p> <p>Selon <span class="caps">SIPRI</span>, cette chute de 41 % est dûe à la crise financière touchant particulièrement la Grèce et l’Espagne, obligées de réduire leurs dépenses.</p> <h4>Qui fournit les armes ?</h4> <p>Alors que l’Europe achète moins d’armes, la partie occidentale du continent est un fournisseur majeur dans le monde.</p> <table border="1" style="width:100%;"> <tr> <td width="15%"><strong></strong></td> <td width="25%"><strong>Part des exportations mondiales d’armes</strong></td> <td width="60%"><strong>Les plus gros clients (% du total des exportations)</strong></td> </tr> <tr> <td><span class="caps">USA</span></td> <td>33%</td> <td>Arabie Saoudite (9.7); Emirats-Arabes-Unis (9.1); Turquie (6.6)</td> </tr> <tr> <td>Russie</td> <td>25%</td> <td>Inde (39); Chine (11); Vietnam (11)</td> </tr> <tr> <td>Chine</td> <td>5.9%</td> <td>Pakistan (35); Bangladesh (20); Myanmar (16)</td> </tr> <tr> <td>France</td> <td>5.6%</td> <td>Maroc (16); Chine (13); Egypte (9.5)</td> </tr> <tr> <td>Allemagne</td> <td>4.7%</td> <td>Etats-Unis (13); Israël (11); Grèce (10)</td> </tr> <tr> <td>Royaume-Uni</td> <td>4.5%</td> <td>Arabie Saoudite (46); Inde (11); Indonésie (8.7)</td> </tr> <tr> <td>Espagne</td> <td>3.5%</td> <td>Australie (29); Arabie Saoudite (12); Turquie (8.7)</td> </tr> <tr> <td>Italie</td> <td>2.7%</td> <td>Emirats-Arabes-Unis (10); Inde (8.8); Turquie (8.2)</td> </tr> <tr> <td>Ukraine</td> <td>2.6%</td> <td>Chine (26); Russie (12); Ethiopie (9.2)</td> </tr> <tr> <td>Pays-Bas </td> <td>2%</td> <td>Maroc (17); Jordanie (12); Etats-Unis (7.7)</td> </tr> </table> <p>La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie représentaient 21% des ventes d’armes dans le monde, de 2011 à 2015.</p>