DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Oscars 2016 : quand une étude vient soutenir les défenseurs de la diversité


Etats-Unis

Oscars 2016 : quand une étude vient soutenir les défenseurs de la diversité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La polémique continue d’enfler autour de la 88e édition des Oscars. Campagne sous le hastag #Oscarsstillsowhite ou #hollywoodsowhite sur les réseaux sociaux, boycott de célébrités comme Spike Lee, l’Académie des arts et des sciences du cinéma est la cible de toutes les critiques, car pour la seconde année consécutive, tous les acteurs et actrices nommés pour la grand-messe du cinéma sont blancs.

Mais tourner le dos aux Oscars n’est pas souhaitable selon Gil Robertson, président et co-fondateur de l’association des critiques de films afro-américains :

Je ne pense pas que boycotter les Oscars soit judicieux, je pense que les Oscars sont une institution très respectée dans la communauté du divertissement qui donne beaucoup de travail à beaucoup de monde.

Et comme pour appuyer les détracteurs de la cérémonie des Oscars, une étude de l’Université de Californie du Sud vient d‘être publiée et confirme ce problème de manque de représentativité de la société américaine qui monopolise l’attention du tout Hollywood ces dernières semaines.

Sur 414 films, émissions et séries télévisées et numériques que nous avons évalués, plus de 20 % n’avaient aucun personnage noir ou afro-américain. Plus de 50 % n’avaient aucun personnage incarné par des Asiatiques ou Asio-américains.
Sur 11 306 personnages parlants, seul un tiers étaient des fillettes et des femmes et seuls 229 étaient homosexuels ou transgenres“ explique la professeure Stacy L.Smith.

Déjà, l’an dernier, Patricia Arquette, Oscar du meilleur second rôle féminin, avait profité de la tribune offerte par la cérémonie pour dénoncer la différence des salaires entre hommes et femmes, un sujet sensible à Hollywood où les acteurs sont toujours payés plus que les actrices.

Entre désarroi et envie de changement, Cheryl Boone Isaacs, présidente de l’Académie des Oscars depuis 2013, veut faire bouger les choses :

L’Académie a été très active ces trois, quatre dernières années, cherchant à inclure des voix nouvelles et différentes, des cinéastes, que ce soit de genre, de race ou d’origine nationale différente. Nous pensons qu’il est important que le monde sache qu’on y travaille.

Femmes et minorités ethniques seront deux fois plus représentées au sein de l’Académie d’ici 2020, a en effet promis la puissante organisation du cinéma, juste après le début de la polémique, sans toutefois réussir à apaiser les défenseurs de la diversité…

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : Bachar al-Assad accepte le cessez-le-feu