DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives en Irlande : impasse politique en vue ?


Irlande

Législatives en Irlande : impasse politique en vue ?

Les législatives irlandaises ont été marquées par une poussée du Sinn Fein, le parti nationaliste de gauche, qui deviendrait la troisième force politique du pays, selon des résultats provisoires.

Globalement, les électeurs ont sanctionné la politique d’austérité de la coalition sortante, incapable à ce stade de former un gouvernement majoritaire. Si bien que des experts osent envisager une alliance improbable entre les deux frères ennemis de centre-droit : le Fine Gael du Premier ministre Enda Kenny et le Fianna Fail de
Micheal Martin.

Après des années de crise économique, l’Irlande a retrouvé le chemin de la croissance, au prix d’une cure de rigueur dastique. Mais pour l’heure, les Irlandais ressentent peu les effets de la reprise : “Il y a eu peu de changements, dit cette femme. Il y a eu certes quelque progrès, mais pour moi ce n’est pas suffisant. Beaucoup de personnes sont sans-abri. S’il y avait suffisamment de travail, on ne serait pas confronté à ce genre de crise.”

“Beaucoup de personnes ne voient pas la reprise, dit cet Irlandais. Tout ce qu’elles voient, ce sont des taxes supplémentaires, une taxe sur l’eau. Cette taxe est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement a été sanctionné.’‘

La coalition sortante composé du Fine Gael et du Labour n’obtiendrait qu’une soixantaine de sièges de députés, soit bien loin de la majorité absolue. Il lui faudra le soutien d’autres partis pour continuer à gouverner.

De notre correspondant à Dublin, Giacomo Segantini : “80, c’est le nombre de sièges nécessaires pour avoir la majorité absolue au Parlement irlandais. En attendant les résultats définitifs, plusieurs scénarios sont déjà envisagés, y compris celui d’une nouvelle élection. D’intenses tractions vont débuter sur la scène politique irlandaise.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Elections en Iran : modérés et réformateurs seraient en tête (médias)