DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences à Istanbul après la mise sous tutelle du quotidien d'opposition Zaman

En Turquie, des affrontements ont éclaté dans la soirée à Istanbul devant les locaux du quotidien d’opposition Zaman, qui a été placé sous tutelle

Vous lisez:

Violences à Istanbul après la mise sous tutelle du quotidien d'opposition Zaman

Taille du texte Aa Aa

En Turquie, des affrontements ont éclaté dans la soirée à Istanbul devant les locaux du quotidien d’opposition Zaman, qui a été placé sous tutelle judiciaire. La police a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour disperser des journalistes et autres salariés du groupe, qui bloquaient l’accès au bâtiment.

Point of view

Quiconque ose critiquer la politique du gouvernement risque des poursuites, la prison ou une mise sous tutelle par le gouvernement.

C’est un procureur qui est l’origine de cette mise sous tutelle, dont les raisons n’ont pas été précisées. Le journal Zaman n’est autre que le premier tirage de la presse turque. Il s’ajoute à d’autres médias visés ces derniers mois par des enquêtes judiciaires.

“Malheureusement, au cours des trois ou quatre dernières années, c’est devenu une habitude, explique Abdulhamit Bilici, le rédacteur en chef de Zaman. Quiconque ose critiquer la politique du gouvernement risque des poursuites, la prison ou une mise sous tutelle par le gouvernement. C’est une période sombre pour notre pays, pour notre démocratie. Mais je ne crois pas que ça va durer.”

Le groupe Zaman est lié au mouvement de l’imam Fethullah Gülen, l’ennemi juré de Recep Tayyip Erdogan. Exilé aux Etats-Unis, il est accusé de vouloir renverser le président turc.