DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

ZTE soupçonné d'avoir violé l'embargo américain sur l'Iran


entreprises

ZTE soupçonné d'avoir violé l'embargo américain sur l'Iran

Les autorités américaines soupçonnent ZTE, le deuxième équipementier en télécommunications chinois d’avoir violé l’embargo américain sur l’Iran. Il aurait organisé l’exportation, peut-être via des sociétés-écrans, de matériels et logiciels américains à son homologue iranien TCI.

Il devrait prochainement faire l’objet de sanctions du Département du commerce américain. Ces restrictions rendraient plus difficile l’achat par ZTE de produits et de composants de fabrication américaine. L’action du groupe chinois, dont les exportations représentent un quart des ventes, était suspendue ce lundi matin à la bourse de Shanghaï.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Facebook veut se mettre en règle avec le fisc britannique